Aider les autres à gagner

Aidez les autres à gagner

Nous pouvons accomplir dans notre vie bien plus que nous ne l’aurions imaginé. Seulement, nous sommes parfois aveugles au sujet de notre potentiel et nous aurons besoin d’un regard extérieur pour nous aider à en prendre conscience.

Or, vous pouvez devenir le canal que Dieu utilise pour aider les autres à accomplir leur but et leur faire remarquer ce qu’ils peuvent accomplir.

Ainsi, ne soyez pas l’adversaire des gens, mais plutôt une aide. Ne travaillez pas contre eux, mais avec eux, et indiquez-leur qu’ils peuvent surmonter telle addiction, accomplir tel ministère, occuper tel poste…

Le Seigneur n’a pas placé les gens sur votre route pour que vous les critiquiez, ou les suspectiez d’horribles choses, mais pour que vous les poussiez dans la bonne direction.

Derrière une destinée accomplie, se trouve souvent quelqu’un qui a su faire remarquer à une personne son potentiel et la mettre au défi de le libérer. Nous voyons cela chez Esther.

Dieu  a utilisé cette jeune femme pour empêcher que le royaume Perse extermine les Hébreux. Pourtant, elle n’a pas toujours eu ce feu et ce courage. Un certain nombre de versets nous aident à nous faire une idée juste de son caractère d’autrefois et de comprendre que, bien qu’elle était probablement une brave fille, elle était relativement superficielle.

La Bible insiste sur le fait qu’elle était d’une exceptionnelle beauté. Il est alors facile de penser que son joli minois lui permettait d’ouvrir des portes sans qu’elle n’ait à bouger le petit doigt. Ce que dame Esther voulait, elle l’obtenait. D’ailleurs, la Bible dit clairement :

« Esther trouvait grâce aux yeux de tous ceux qui la voyait. » Esther 2.15

Il est vrai que son oncle Mardochée lui avait interdit de révéler ses origines à son mari, le roi. Somme toute, elle se sous-estimait et avait besoin que quelqu’un lui permette de réaliser son potentiel.

C’est pourquoi son oncle, qui avait l’Esprit et le discernement de Dieu, lui a dit, à un moment crucial où le peuple était sur le point d’être préparé en sushis :

« Ne t’imagine pas que tu pourras échapper, toi seule, au sort des juifs parce que tu vis dans le palais. Si tu refuses d’intervenir dans les circonstances présentes, les juifs recevront de l’aide d’ailleurs et ils seront sauvés. Toi, par contre, tu mourras et ce sera la fin de ta famille. Mais qui sait ? Peut-être est-ce pour faire face à une situation que tu es devenue reine. » Esther 4.12-14

Mardochée a vu qu’elle pouvait sauver le peuple grâce à sa position de reine, mais aussi qu’elle pouvait amener les juifs à se tourner vers Dieu pour qu’ils recherchent sa face. Esther avait un potentiel incendiaire.

Mardochée n’a pas regardé Esther en surface, et n’a pas vue en elle qu’un simple pot de fleur, mais en profondeur.

De la même manière, vous avez l’Esprit de Dieu, et vous pouvez être un Mardochée qui discerne en l’autre un potentiel et le met au défi de l’accomplir.

Ce que vous faites pour les autres est ce que Dieu fera pour vous. Si vous aidez les autres à accomplir leur destinée, Dieu se chargera de vous aider à accomplir la vôtre.

« L’âme bienfaisante sera rassasiée, et celui qui arrose sera lui-même arrosé » Proverbes 11.25

Ainsi, ne soyez pas préoccupé par votre seule avancée, mais aussi par celle des autres.

Vous pouvez être l’instrument que Dieu utilise pour délivrer et permettre à d’autres de rentrer dans leur destinée. Et si vous vous levez, sachez que Dieu Se tiendra à vos côtés. Vous n’accomplirez pas cette tâche seul, mais Il vous accompagnera personnellement.

Alors qu’il n’y avait plus de leaders sur Israël, le peuple s’est livré à ses mauvais penchants et a basculé dans l’idolâtrie. De fait, ils ont perdu la protection et la faveur de Dieu, qui les livra aux mains de leurs ennemis.

Mais dans Son amour et Sa compassion, Il envoya des hommes et des femmes à leur tête – appelés des juges – pour les délivrer. Or, ces hommes et ces femmes ne servaient pas Dieu par eux-mêmes, mais Dieu en personne les accompagnait.

« Chaque fois que le Seigneur leur envoyait un juge, il se tenait lui-même à ses côtés. Il délivrait les israélites du pouvoir de leur ennemi durant toute la vie de ce juge. » Juges 2.18

  Olivier Moulin