Tableau: Le fils prodigue

12548850_529593133886390_761303431549712093_n

Peintre: Leurent Guenard

Titre le L’oeuvre: Le fils prodigue

Tableau: 40 cm X 40 cm

Date de la conception: 25 Janvier 2016

 

 

Historique:

Il s’agit d’une parabole que Jésus racontait pour dire l’Amour infini de Dieu. (Rappel: une parabole est une petite histoire toute simple, facile à comprendre et qui dit des choses importantes sur Dieu. Elle est comme reliée au Ciel). Le père de l’histoire, c’est Dieu; le fils, c’est sans doute un peu chacun de nous.
Prodigue: qui dépense à l’excès. Dans la parabole, le fils est prodigue parce qu’il dépense toute sa fortune. Lorsqu’il revient chez son père, il n’a plus rien mais celui-ci l’accueille les bras grands ouverts et se met à dépenser à l’excès pour lui ( habits, bague, repas, fête). On aurait pu appeler la parabole: « La parabole du père prodigue d’amour. »

Jésus dit encore:
Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père: “Père, donne-moi la part de fortune qui me revient.” Et le père leur partagea ses biens.
Peu de jours après, le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait, et partit pour un pays lointain où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre. Il avait tout dépensé, quand une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin. Il alla s’engager auprès d’un habitant de ce pays, qui l’envoya dans ses champs garder les porcs. Il aurait bien voulu se remplir le ventre avec les gousses que mangeaient les porcs, mais personne ne lui donnait rien. Alors il rentra en lui-même et se dit: “Combien d’ouvriers de mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim! Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai: Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. Traite-moi comme l’un de tes ouvriers.”
Il se leva et s’en alla vers son père.
Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. Le fils lui dit: “Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.” Mais le père dit à ses serviteurs: “Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller, mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds, allez chercher le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé.”
Et ils commencèrent à festoyer.

 

 

Prix de l’oeuvre: 50€  (sans frais d’envoie, les frais d’envoie ce rajoute au prix d’origine)

Commander le tableau: cliquer ici